Anti-spoil
twitter logo facebook logo insta logo
19/09/22
Article

Les distinctions de la saison quatre

Le roster de Wolves a conservé sa couronne et a vu l’un des siens devenir MVP. Découvrez qui donc, sans oublier les joueurs qui l’accompagnent au niveau des récompenses individuelles, dès à présent.

Les distinctions de la saison quatre

MVP : Mowwwgli (19 ans)

Lunaire. Des qualifs de 6 French Challengers avec Totem jusqu’au Six Major de Berlin avec son équipe de Wolves, le jeune prédateur a pu affûter ses crocs et ses griffes, au point de faire beaucoup (trop) de victimes sur cette saison de 6 French League. Remplaçant Kaktus au rang de MVP en plus de l’avoir remplacé au sein des Loups, élu par la communauté, il ne lui reste désormais plus qu’un seul objectif à atteindre : rapporter, à l’aide de sa meute, un nouveau sacre mondial à la France.

Révélation : LikEfac (19 ans)

Tellement puissant que BDS n’a pas mis très longtemps avant de l’appeler pour palier au départ du grand RaFaLe. Avec des statistiques proches de celles de Mowwwgli — qui pourrait d’ailleurs devenir un rival naturel sur la scène francophone au cours des prochaines années (équipes francophones concurrentes en EUL et âges similaires) — dans un registre de Lurcker et de LIG, il a éclaboussé le championnat de tout son skill et sa science du jeu. Que manque-t-il désormais à ce Petit Prince ? Aller chercher une couronne de Roi, tout simplement.

Meilleur Espoir : Deadsht (20 ans)

L’un des plus constants lors de la saison régulière l’a également été sur les phases finales. Son pseudo ? Deadsht, aka le remplaçant parfait de LikEfac dans le rôle de starplayer et de Leader en jeu. Nous pourrons par ailleurs bientôt suivre ses exploits en European Challenger League, et c’est tant mieux. Au cas où vous n’auriez toujours pas compris : sur Rainbow Six Siege, un jeune talent francophone peut toujours en cacher un autre.

Mention spéciale : risze (On ne compte plus)

Si la 6 French League était le Rap Game, il serait sûrement Booba, Suprême NTM ou IAM. Celui qui traverse les époques et force le respect dans une discipline en perpétuelle reconstruction. Bon, si l’on souhaitait être davantage RP, il serait surtout James Deano ou Benny B, parce qu’il est belge. D’ailleurs, Val, il serait temps d’arrêter de piller la France de cette manière et te tourner vers le Benelux ? Trois R6FL au compteur, ça fait beaucoup là, non ? On rigole, bien sûr. Serait-on assez fous pour voir partir un joueur aussi légendaire ?