Anti-spoil
twitter logo facebook logo insta logo
26/04/22
Article

Review des équipes

Certaines équipes engagées pour la quatrième édition de la 6 French League vous sont moins familières que d’autres, voire totalement étrangères ? Pas de panique, voici un récapitulatif de ce qui vous attend, avec l’appui d’un Champion de France et MVP en titre : Kaktus !

Review des équipes

321 Sked Esport

Les fins connaisseurs de la scène Rainbow Six Siege française ont sûrement déjà entendu parler des ex-Valor. Une équipe d’underages devenue l’une des troupes les plus redoutées du subtop national. Composée de jeunes pépites, dont Likefac qui devrait faire prononcer d’innombrables onomatopées aux casters, cette équipe a terminé en seconde position des derniers 6 French Challengers, montrant une excellente régularité. Après avoir fait trembler le subtop, cette dernière fera tout pour s’installer maintenant durablement au sein de l’élite.

« Après une Gamer Assembly décevante, ils ont désormais tout à prouver en ligue régulière » - Kaktus

Acend

Une équipe qui incarne le paradoxe à l’état pur. Sixième de French League l’an passé, sixième également d’European Challenger League à quelques mois d'intervalle, on sait cette formation capable de bien meilleurs résultats. Mêlant des vétérans et des petits jeunes prêts à en découdre, avec un peu plus de régularité, il ne serait pas impossible de voir Acend batailler pour la première place, à l’image de sa performance lors de la Gamers Assembly de Poitiers, lors de laquelle la formation a atteint la grande finale. À noter que les gâchettes Meloo et Jeya ont été remplacées par Shd et Noera durant le mercato.

« Équipe très prometteuse, comme on a pu le voir à la Gamers Assembly, et notamment avec deux très bons changements de joueurs. » - Kaktus

BeKind

Après une victoire mémorable sur Maestria lors du Gauntlet de la troisième édition de 6 French League, obtenant ainsi une place en barrage perdu face à Noetic, BeKind a finalement été repêché au sein de la ligue suite au départ d’Heroic vers d’autres horizons. Cela n’est pas anodin, puisque BeKind devient désormais la seule formation qui aura disputé les quatre saisons de 6 French League. Un record co-détenu jusqu’ici avec Vitality, avant que La Ruche ne s’en aille elle aussi. Avec de nouvelles têtes s’ajoutant aux expérimentés Legendz et Wallkero, à l’instar de Frozxn, cette équipe déterminée fera parler la poudre pour prolonger son aventure encore plus longtemps.

« Malgré la présence de l’équipe depuis 4 ans dans la ligue, les résultats sont néanmoins eux toujours absents. Peut-être enfin la remontée de la pente ? » - Kaktus

DeathroW

Grande surprise de la saison passée (4ème à l’issue du Gauntlet et 3ème aux finales à Paris), DeathroW a totalement changé son équipe pour cette nouvelle saison, ce qui en a surpris plus d’un. Pour autant, les armes sont là : Prime et Shoukri, respectivement révélations des saisons 2 et 3, seront alignés au coup d’envoi, au même titre que la pépite finlandaise Krizz, dont l’arrivée marque un tournant vers une communication anglophone pour l’escouade. Après avoir puisé dans son équipe académique pour compléter le tout, nul ne sait quel niveau affichera DeathroW version 2022, et si ses joueurs seront capables de réitérer les performances de leurs prédécesseurs, mais il est sûr que les capacités seront là.

« Choix très surprenant de partir sur de l'anglophone pour seulement un joueur. Est-ce que le sacrifice de la communication en vaudra la chandelle ? » - Kaktus

Helios Gaming

Entre cette année et celle qui l’a précédée, Helios a totalement changé de visage en conservant uniquement un joueur de son ancien groupe, aka Robin. Le reste du roster est maintenant composé d’une partie des anciens DeathroW, auteurs d’une 3ème place en 6 French League et en European Challenger League l’année passée, dont Ra1kos, qui fut nommé en qualité de meilleur Espoir du championnat français. À noter également, l’arrivée de DraW depuis le championnat britannique. Helios sera sans aucun doute l’un des plus gros underdogs de la compétition et pourrait, en conservant sa dynamique d’il y a un an, jouer les premiers rôles.

« L'une des équipes les moins attendues, mais qui saura très certainement surprendre. » - Kaktus

LFO

Les anciens Vitality, champions de France en titre, n’ont connu qu’un seul changement depuis leur sacre à Paris, le 24 octobre dernier. Medhi « Kaktus » Marty a effectivement été remplacé par Yanis « Mowwwgli » Dahmani, jeune talent élu MVP de la dernière saison d’European Challenger League. Cette équipe qui évolue également en European League - et qui se trouve être la seule dans ce cas - sera à juste titre le grand favori de cette 6 French League quatrième du nom, d’autant plus sans la présence de son grand rival BDS pour lui barrer la route.

« Champions en titre et désormais seule équipe EUL de la ligue, ils sont évidemment favoris et vont également donner matière à prouver aux jeunes équipes de la ligue » - Kaktus

Noetic

Assurément l’équipe de toutes les surprises. Explications :  embarquée de dernière minute lors d’un cinquième qualifier de repêchage des 6 French Challengers, Noetic s’est frayé un chemin jusqu’à la troisième position de 6FC, synonyme de qualification pour les barrages de la 6 French League. Après une victoire sur BeKind, l’écurie a ainsi validé sa présence au plus haut niveau français. Quelques mois après, lors de la Gamers Assembly 2022, cette même équipe a réitéré ce qu’on pensait être un exploit, en allant décrocher une troisième place à Poitiers. Leurs adversaires sont prévenus : il ne faudra plus jouer les surpris en cas de défaite.

« Petits nouveaux sur la scène, ils vont très certainement apporter un vent de fraîcheur au pool de joueurs français. » - Kaktus

OKACORP

Un groupe solide qui a traversé beaucoup d’épreuves, mais a beaucoup brillé par la même occasion. Malgré le départ de son ex-mini-star Mowwwgli pour l’étage supérieur, ce roster pourrait prétendre à jouer les premières places au sein de cette 6 French League, puisque ce dernier a été remplacé par une autre brut de skill : Meloo. Quatrième de l’European Challenger League, troisième des PG Nats (championnat italien) et vainqueur des 6 French Challengers, OKACORP surf sur une excellente dynamique et l’heure est peut-être venue pour ce collectif de frapper un énorme coup en allant décrocher la 6 French League.

« Line up très solide, avec un groupe qui a de l'expérience. À voir si la perte de Mowwwgli et le remplacement par Meloo sauront être concluants pour eux. » - Kaktus

Christopher ' LuZi ' Lima