Anti-spoil
twitter logo facebook logo insta logo
17/06/20
Article

6 French League : Risze, le Retour du roi

Véritable icône de la scène, le (seul) champion de France en titre présent pour cette nouvelle édition compte bien asseoir un peu plus sa domination sur l’Hexagone. Le tout, sous de nouvelles couleurs, celles de Vitality, qui ne pouvait rêver d’une meilleure recrue dans son effectif.

6 French League : Risze, le Retour du roi

Le 12 mars 2018, le club Supremacy annonce la vente de son équipe Rainbow Six en partance chez Vitality. Un certain Bastien « Biboo » Dulac débarque alors au sein de la ruche avec un groupe en pleine bourre, poussant de facto le projet en place et en fin de cycle - dont Valentin « risze » Liradelfo fait partie - vers la sortie. Les destins des deux hommes se lient alors pour la première fois. Et sûrement pas la dernière.

Rivaux, sur les serveurs, ces deux grands noms de la scène francophone deviennent des acteurs symboliques des Clasicos (on pensera à un Vitality-Millenium) ayant longtemps rythmé la vie du Rainbow Six français. Se croisant, encore et encore, au fil des époques de la Pro League et des événements français.

Jusqu’à ce que, plus de deux ans après l’initiale passation de pouvoir, le premier cité devienne le seul rescapé d’une aventure qui n’a jamais atteint son ambition principale ; quand le second vient tout juste d’être rappelé au bercail, en renfort, en héros. Comme si Vitality avait pris conscience que le divorce avec l’originaire de Liège n’aurait jamais dû avoir eu lieu.

Pouvait-elle même le prévoir ? Non. De son côté, le Belge de 27 ans n’a de toute façon pas attendu. Traçant sa route, s’épanouissant sous la tutelle d’un Hicks qui l’influencera à tout jamais. Cette route, c’est celle qui l’a conduit à devenir beaucoup plus fort, beaucoup plus expérimenté, et beaucoup plus incisif. Une route qui a surtout garni son curriculum avec : un sacre en DreamHack, un autre en Pro League européenne, des titres nationaux à la pelle (6 Cup, Gamers Assembly, 6 French League), et une participation constante aux LANs majeures, dont font partie les Six Majors ou le Six Invitational, l’équivalent des mondiaux sur R6S. Rien que ça.

Risze n’a pas attendu, non. Et plus il côtoyait les sommets, sans pour autant concrétiser le tout par un titre suprême, plus son ancienne maison s’empêtrait de son côté avec des résultats non conformes à ce que l’on peut attendre du cador européen qu’est Vitality. Alors, quand Vitality a décidé, juste avant le lancement de l’European League et du tout nouveau circuit régionalisé de Rainbow Six, de passer aux choses sérieuses (en recrutant notamment l’un des meilleurs joueurs du monde, Fabian), risze n’a pas tardé à devenir une cible prioritaire pour la structure tricolore.

Comme si son retour avait été écrit, de manière inéluctable. Comme si le destin lui-même avait voulu que l’aventure Rogue ne porte pas ses fruits, et que risze soit par conséquent placé sur la liste des transferts. La belle affaire, pour Vitality. En le cédant, Rogue a perdu un compétiteur hors pair, dont la liste de qualités est aussi longue que son mètre quatre-vingt-dix longiligne.

Il y a d’abord cette impressionnante liste d’opérateurs et de rôles maîtrisés. Une polyvalence qui fait de lui l’un des meilleurs flexs du Monde. Puis, cette adresse mécanique, cette capacité d’asphyxier les adversaires en faisant parler l’agressivité, tout en étant par nature posé, mature et très réfléchi. Vainqueur de la 6 Cup en 2018, à la Paris Games Week, de la 6 French League première du nom en 2019, encore une fois à la Paris Games Week, l’expérimenté Valentin sera le seul champion de France aligné pour cette nouvelle édition. Et on ne peut que l’approuver.

Sa mission ? Permettre à Vitality d'atteindre les hautes sphères des Majors de la scène, principalement, mais aussi de ramener de nouveau Vitality sur le toit de la France, et lui assurer une domination nette et sans partage.

Il peut y avoir Fabian, nouveau leader et capitaine manquant jusqu’ici à Vitality pour changer de dimension. Il peut y avoir Biboo, l’un des meilleurs joueurs du pays, qui a veillé à ce que le feu de Vitality ne s’éteigne pas ces dernières années. Mais il fallait obligatoirement un Roi de France pour mener à bien cette mission. Ce Roi, c’est risze, de retour et bien décidé à conserver sa couronne.

Chris « Luzi » Lima