Anti-spoil
twitter logo facebook logo insta logo
24/09/21
Article

Entretien avec Adriano de DeathroW

Vétéran de la scène Rainbow Six Siege française, Adriano, anciennement connu sous le pseudonyme Kuqus, porte désormais de grandes responsabilités en étant au cœur de la formation de jeunes talents. Leur éclosion depuis plusieurs mois et un storytelling de conte de fée : il raconte.

Entretien avec Adriano de DeathroW

Avant l’arrivée de Nouda en tant que coach, tu as dû assumer une casquette de joueur-entraîneur. Ce n’était pas trop dur à vivre ?

Ce n’était pas simple, car je devais assumer deux rôles : celui de joueur et celui de superviseur. C’était compliqué non seulement pour moi, mais aussi pour eux. Que ce soit de jongler entre les deux rôles de mon côté, mais aussi pour eux de savoir sur lequel ils devaient m’approcher à certains moments.

On peut dire que tu as de sacrées pépites dans ton équipe… Parle-nous-en un peu.

C’est vrai. On a Ra1kos qui est plutôt une brute de skill tournant autour de la réflexion ; Fuziion qui, comme Ra1kos, est une brute de skill, mais davantage tourné sur l’instinct et les sensations ; puis on a JaKs qui apparaît plutôt comme une force tranquille, qui supervise l’organisation du jeu et se montre protecteur et encadrant pour les autres.

Votre ascension est fulgurante, et non sans rappeler celle de tes anciens coéquipiers chez IziDream — Chaoxys, P4, Dirza et Shiinka — qui étaient passés, après un passage chez DeathroW, de la 6 French League à l’European League très rapidement. Est-ce qu’ils sont une source d’inspiration pour vous qui avez un groupe encore plus jeune ?

Oui, au début du projet c’était une source d’inspiration pour nous. On pouvait les évoquer régulièrement au cours de conversations. Mais maintenant qu’on a fait notre propre parcours et qu’on monte les échelons au fur et à mesure, notre source d’inspiration vient de nous-mêmes. On essaie d’inscrire notre propre empreinte sur la scène.

Tu peux comprendre que le choix d’écarter Shoukri de votre équipe a pu surprendre le grand public ? Pourquoi est-ce arrivé d’ailleurs ?

Ce qui s’est passé restera interne à l’équipe et à la structure. Mais globalement nous avions besoin de basculer sur plus de stabilité et d’adaptabilité de travail, tout simplement. On comprend toutefois que la décision puisse surprendre, quand on voit les prestations de MVP ou les scores qu’il a pu sortir. Je pense que nous étions arrivés au bout d’un cycle d’entente entre lui et le reste du collectif.

Qu’apporte Neox, son remplaçant ?

C’est quelqu’un qui a la tête sur les épaules, qui se veut structuré et structurant pour l’équipe, notamment au niveau de la communication en jeu. Il apporte un cran plus élevé de maturité au sein de l’équipe. Du travail, de la stabilité et de la volonté, aussi. Il a quand même un fort caractère, à l’image de l’équipe, et il essaie de lead aux côtés de JaKs, puisque nous avons un binôme de leader qui se veut intéressant à développer.

Comment vous préparez-vous depuis la fin de la saison régulière pré-Gauntlet ? Sachant que vous avez, en plus de la R6FL, l’European Challenger League qui ne devrait pas tarder à débuter.

On s’entraîne beaucoup. Avec un rythme de deux blocs de travail par jour : l’après-midi et le soir. Que ce soit des scrims ou de la théorie en groupe. Sinon pour le schéma d’équipe, il a changé. Il y a eu un gros bouleversement des rôles et des agents pour l’ensemble de l’équipe. On vous laissera la surprise, mais en entraînement cela se veut efficace et très intéressant. On verra désormais sur notre match de Gauntlet ce que ça vaut en officiel. Mais une victoire serait la confirmation que nos choix ont été bons.

Un pronostic sur la rencontre Acend - Helios ? Qui aimeriez-vous le plus rencontrer pour le match d’accès aux playoffs ?

Je dirais Helios vainqueur, mais au sortir d’un match très serré. J’ai l’impression qu’ils ont pas mal step up, qu’ils ont beaucoup travaillé de ce que j’ai pu entendre. On ne préfère pas l’une ou l’autre, on suivra simplement leur rencontre pour savoir à peu près à quoi nous attendre.