Anti-spoil
twitter logo facebook logo insta logo
13/09/21
Article

Entretien avec Evilsenu de Maestria

Analyste et joueur, l’homme le plus multitâche de son équipe évoque la saison de son club en Nacon 6 French League, ainsi que l’avenir de son roster.

Entretien avec Evilsenu de Maestria

Quels étaient vos objectifs en début de saison ?

Ce qu’on voulait c’était se rapprocher au maximum des trois équipes d’European League. Le maintien avant tout et se placer le plus haut possible pour accrocher une place européenne.

Ça ne s’est visiblement pas passé comme prévu, puisque vous avez terminé la saison régulière en avant-dernière position, avec trois changements de joueurs au compteur durant le mercato…

Les joueurs ne s’entendaient plus et cela produisait un manque de cohésion d’équipe. On n’a pas eu toutes les raisons en interne, mais le fond de jeu ne prenait pas.

Du coup, comment vous êtes-vous préparé pour votre match déterminant face à BeKind ?

Déjà, je m’entraine (Rires.) À 30 ans, je fais mes premiers pas sur les serveurs compétitifs, contre des équipes européennes et nationales composées de joueurs semi-pros ou professionnels. Comme je n’ai pas du tout le niveau de mes joueurs, j’essaie de bosser un maximum sur mes lacunes pour être le moins un boulet possible. Concernant BeKind, il n’y a pas de choses spécifiques travaillées en plus de l’antistrat classique que j’ai pu réaliser depuis ma fonction primaire d’analyste. Sachant qu’ils ont réalisé beaucoup de changements de joueurs de leur côté également, ils risquent d’avoir changé des choses, donc on n’a pas préparé de plan « anti-BeKind ».

Pas trop dur d’être analyste et joueur ?

C’est très compliqué. Et on se rend compte des sacrifices réalisés par les joueurs. Devoir s'entraîner de 19h à 22h ou 23h, ça influe sur pas mal de choses, comme la vie de couple ou la vie de famille. Mais je suis déterminé et je ferais tout pour maintenir ce projet à flot.

Lulu devrait intégrer potentiellement le roster d’ici plusieurs matchs. Que va-t-il apporter ?

Petite précision : il intégrera pleinement le roster lors de la prochaine saison, que l’on se maintienne en Nacon 6 French League ou non, car il ne pourra pas jouer durant la phase de Gauntlet. Après, il a déjà fait équipe avec Whiteshark auparavant dans plusieurs projets. On connaît son potentiel et il est jeune, même s’il y aura probablement des choses à peaufiner pour l’intégrer dans l’équipe, il va être un atout majeur. Il apportera surtout de la cohésion qui manquait à l’équipe depuis qu’on s’était séparé de Dareeal et White, qu’on avait de bonnes individualités, mais que la sauce n’avait pas pris.

Quelle est l’importance d’un joueur comme Prime, révélation de la saison passée, dans votre projet ?

Ça va paraître bizarre ce que je vais dire, mais je pense que c’est la personne que je connais qui a le plus envie de réussir, ou du moins celui qui le fait le plus ressentir. C’est un peu à double tranchant, car c’est un véritable moteur quand il fait passer ses messages positivement et que les joueurs autour sont dans le même mood que lui ; mais ça peut également le desservir quand il veut parfois que tout soit parfait très rapidement. Il manque peut-être d’un peu de patience parfois, mais c’est un sacré compétiteur.

Que va-t-il se passer à la fin de la saison pour l’équipe Rainbow Six Siege de Maestria ?

Tout dépendra du scénario final (Rires.) Dans tous les cas, les joueurs ont la volonté de continuer ensemble, quoi qu’il arrive, à moins que certains ne reçoivent des offres de Challenger ou d’European League. Avec la structure, on souhaite conserver le cinq à venir le plus longtemps possible, pour le voir performer le plus longtemps possible et permettre à certains joueurs de monter encore plus haut.