Anti-spoil
twitter logo facebook logo insta logo
16/07/21
Article

Entretien avec Purple d’Helios Gaming

La montée en Nacon 6 French League en provenance du subtop français, les premières leçons et sensations qui vont avec, et l’amour de son LIG pour la plante de diffuseur : l’opener des Helios passe au confessionnal.

Entretien avec Purple d’Helios Gaming

Elle semble lointaine à l’époque de la Gamers Assembly avec Spri, non ?

Oulah ! (Rires.) Oui, il y a eu beaucoup de changements d’équipe, des qualifications en 6 French League et en Challenger League ratées, des projets qui sont parfois partis en sucettes. Mais il y a désormais cette équipe où je suis bien depuis 8 mois.

Pour quelle raison ton projet actuel va-t-il plus loin que les précédents ?

Je pense que ça s’explique par le fait qu’il y a beaucoup de joueurs qui jouent ensemble depuis longtemps. Que ce soit Nztro avec BryanS, BryanS avec moi, moi avec Nay0z… On commence à vraiment tous bien se connaître et on a su se servir de nos expériences individuelles et collectives passées pour faire un gros bilan et monter en Nacon 6 French League.

Quels enseignements tires-tu individuellement et collectivement d’une première fois à aussi haut niveau en matière d’exigences ?

Il faut être à fond, tout le temps : en match, à l’entraînement, en dehors du jeu. Partout. Quand tu n’as pas de ligue aussi élevée à jouer, tu peux parfois te laisser aller, quitte à perdre du niveau avant de te préparer pour une qualification à un tournoi. Alors que là c’est impossible, il faut tout le temps être au maximum.

Pour ce qui est de la fin du 1er split de Nacon 6 French League : tu penses que vous visez davantage l’éloignement de la relégation ou l’Europe ?

On vise une victoire sur tous nos matchs restants, mais je pense qu’il faut aussi être réaliste et avouer que ce sera compliqué de décrocher la Challenger League par le biais de la Nacon 6 French League. Donc on fera tout pour rafler la qualification européenne, mais si on doit se contenter du maintien, on le fera.

Qui va être selon toi votre principal concurrent pour atteindre cet objectif continental ?

Par rapport à ce qu’ont montré les équipes jusqu’ici, je dirais Acend et DeathroW. Ils vont d’ailleurs se battre à distance en fonction des résultats qu’ils ont et auront obtenus contre nous. Je pense qu’ils sont les plus à même de se qualifier en Challenger League via le championnat français, pour l’instant.

Comment expliquer votre relation, et surtout celle de votre LIG BryanS, avec les plants de diffuseurs ? Vous semblez bons dans cet aspect du jeu, en tout cas c’est ce que les chiffres disent.

Il faut être honnête : on en cale pas mal contre des BeKind un peu en difficulté. Même si d’un autre côté on est également parvenus à en mettre deux sur les rounds qu’on gagne face à BDS. Donc je ne sais pas si on est réellement efficaces ou pas dans ce registre, mais ce qui est sûr c’est que Bryan, en tant que leader en jeu et joueur plutôt flex, voire électron libre, arrive à bien emmener le diffuseur sur le site et être bon dans ce domaine pour nous aider à gagner.

Certains observateurs vous taxent toutefois d’équipe au jeu très, voire parfois trop, organisé. D’où ça vient ? Et est-ce réellement un problème au fond ?

On travaille sur ça, car on a effectivement eu tendance à s’installer trop profondément dans des routines. Après, est-ce un problème ? Je dirais oui, à partir du moment où ça devient trop lisible et prévisible. Mais si on parvient à allier structuration et imprévisibilité, alors on devient moins contrable et toujours aussi efficace grâce à notre structuration.

À l’image de BeKind, vous n’avez aucun joueur statistiquement en positif pour l’instant, alors que sur le papier vous disposez de joueurs à très fort potentiel. Comment expliquer cela ? Et quelles vont être les clefs pour corriger le tir avant le format Gauntlet ?

Le premier match contre BDS a fait très mal, et c’est quelque part normal quand on voit leur composition. Contre Acend, par contre, on passe à côté, ce qui a plombé nos stats. Donc même si on s’est rattrapé contre BeKind, c’était très difficile de les faire remonter. Maintenant, ce qu’il nous reste à faire pour corriger ça, c’est simplement se remettre dedans et remporter nos matchs.

Retrouvez Purple et Helios dès mercredi prochain dans leur match face à DeathroW. En attendant, n’hésitez pas à réagir à cette interview avec le hashtag #R6FL sur les réseaux sociaux !